Le forum des Impropulseurs

Si tu viens pas sur l'forum, tu l'as dans l'rectum !


    résumé du bouquin de Keith Johnstone

    Partagez
    avatar
    Sandrine M

    Messages : 5
    Date d'inscription : 03/12/2015

    résumé du bouquin de Keith Johnstone

    Message  Sandrine M le Jeu 28 Jan 2016, 17:18

    Comme j'ai pris des notes pendant ma lecture de ce bouquin, prêté par Julie, je les partage. ça ne remplace pas la lecture du livre avec ses nombreux exemples et témoignages tirés de l'expérience de l'auteur mais ça pourrait en intéresser certains.

    Keith Johnstone  Improvisation et théâtre

    KJ insiste surs le formatage apporté par l’école et la nécessité de retrouver une spontanéité et une créativité présentes naturellement dans l’enfance.
    Nécessité d’accepter ses défauts sinon on ne se sentira jamais en sécurité sur scène

    Status

    C’est une relation entre un pers plus fort, dominant, et un pers plus faible, dominé. La relation peut s’inverser progressivement ; par ex, un pers qui ne se défend pas exprès quand il est accusé ou un pers qui bloque sa colère prend l’avantage.
    Personnage de bas status= dominé ; agité, se tient pieds en dedans, bouge frénétiquement, se touche la tête et le visage ; regarde à plusieurs reprises comme s’il surveillait l’autre ; s’appuie sur des éléments du décor ; s’excuse souvent
    Personnage de haut status= dominant, sûr de lui, détendu, penché en arrière, bouge de façon fluide et lente, visage immobile ; regarde de façon soutenue puis ôte son regard ; se tient droit sans rien toucher ; étale son pouvoir
    KJ pousse les acteurs à travailler le status avec lequel ils sont le moins familier par des jeux maître –serviteurs.

    Spontanéité

    L’improvisateur essaie de provoquer la capacité de réponse spontanée de son partenaire : «  oh mon Dieu, qu’est-ce que c’est que ça ? » dit à un partenaire suscite des images dans sa tête
    En impro, on n’hésite pas parce qu’on n’a pas d’idée, mais pour dissimuler les pensées inappropriées Souvent, on a peur de ce que notre imaginaire peut amener ; on censure les idées jugées psychotiques, obscènes ou trop banales.
    Or, les pensées folles sont dévoilées au théâtre.
    Il est nécessaire d’être soi-même et d’accepter sans les censurer ses premières idées
    On provoque l’action ou on pousser l’autre à le faire. Les acteurs de bas status disent plus facilement oui. Les autres ont peur du ridicule ou de voir l’action leur échapper.
    Johnston fait passer ses étudiants par 3 stades :
    - Nous luttons contre notre propre imagination quand nous essayons d’en avoir
    - Nous ne sommes pas responsable du contenu de son imagination.
    - Nous ne sommes pas nos personnalités (rôles que nous nous donnons) mais l’imagination est notre vrai moi
    Techniques thérapeutiques pour infirmiers psychiatriques : ( à transposer en impro)
    - Utiliser le silence
    - Accepter= dire oui
    - Donner des signes de reconnaissance=reconnaitre le personnage et les intentions de l’autre
    - Donner de soi-même= se mettre à la disposition de l’autre
    - Ouvrir la discussion par une question ouverte
    - Relancer : «  et alors ? »  « raconte-moi ça »
    - Replacer l’événement dans le temps, voir ce qu’il y avait avant et après
    - Faire des observations sur l’état d’esprit de l’autre
    - Encourager la description de perceptions = « que se passe-t-il alors ? »  « qu’est-ce que la voix semble vous dire ? »
    - Encourager les comparaisons « était-ce comme … ? »

    Compétences narratives
    Un artiste bousille son talent s’il n’accepte pas ce que lui donne son imaginaire par peur d’exposer son inconscient.
    Etre plus attentif à la structure qu’au contenu ; utiliser des associations libres ; ex : exercices d’écriture automatique (écrire ce qui vient en comptant de 100 à 0) ; abandonner le contrôle sur le contenu
    Etablir un début d’histoire comme une routine puis l’interrompre en surprenant le partenaire
    Donner à voir au spectateur : l’action est sur scène, pas de hors scène dans le temps ou l’espace ; montrer l’effet d’un événement sur les personnages
    Ne pas annuler l’histoire

    Masque et transe
    Des masques expressifs et caricaturaux imposent des comportements inhabituels à l’acteur. Il entre dans une sorte de transe, de possession, comme dans les rites primitifs, comme si un ancien dieu revenait ; expérience de se sentir qqun d’autre. Ex : l’acteur prend un masque, se regarde dans le miroir puis laisse le masque choisir un objet sur une table.
    Réticence des professeurs devant le masque, peur que les élèves se laissent aller à la peur, la violence, la folie ; ils doivent en cas de danger obéir à l’injonction « enlève le masque » ; après un moment de travail, après des scènes violentes et folles, les élèves passent à autre chose.

    2 citations que je retiens:
    « Un improvisateur a écrit : «  si une scène se passe mal, je m’en souviens. Si ça se passe bien, j’oublie très vite. C’est la même chose avec les orgasmes. »
    « Dans la culture d’aujourd’hui, ce ne sont pas la violence et les désirs sexuels qui sont profondément refoulés. Aujourd’hui, nous refoulons notre bienveillance et notre tendresse. »
    avatar
    jean-mic

    Messages : 11
    Date d'inscription : 06/10/2015
    Age : 47
    Localisation : Lutterbach

    Re: résumé du bouquin de Keith Johnstone

    Message  jean-mic le Jeu 28 Jan 2016, 17:46

    L'imagination est notre vrai moi. Ouahhh quel programme Shocked ... cyclops ... jocolor
    Merci   cheers
    avatar
    Kémlan
    Admin

    Messages : 256
    Date d'inscription : 10/02/2012
    Age : 31
    Localisation : oui

    Re: résumé du bouquin de Keith Johnstone

    Message  Kémlan le Ven 29 Jan 2016, 11:05

    Merci Sandrine, très intéressant !
    avatar
    Julie qui pulse

    Messages : 417
    Date d'inscription : 18/09/2012
    Age : 39
    Localisation : Colmar

    Re: résumé du bouquin de Keith Johnstone

    Message  Julie qui pulse le Ven 29 Jan 2016, 17:44

    Super, merci Sandrine de rendre ainsi accessibles les belles idées de KJ ! En plus, ça va permettre à tous ceux qui n’auront pas le temps de lire son bouquin avant notre stage de mars de se familiariser avec ses idées. Ian Parizot, qui sera notre formateur, travaille selon ses préceptes. cheers


    _________________
    On ne dit pas "la maîtresse d'école", mais "l'institutrice prend l'avion".
    avatar
    Toupouri

    Messages : 63
    Date d'inscription : 28/11/2012

    Re: résumé du bouquin de Keith Johnstone

    Message  Toupouri le Jeu 04 Fév 2016, 11:00

    Oui, merci beaucoup pour ce partage!!! Très intéressant.
    J'aime beaucoup ta dernière sitation Smile

    Contenu sponsorisé

    Re: résumé du bouquin de Keith Johnstone

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû 2017, 21:26