Le forum des Impropulseurs

Si tu viens pas sur l'forum, tu l'as dans l'rectum !


    Le rôle du DJ sur un match

    Partagez
    avatar
    Julie qui pulse

    Messages : 415
    Date d'inscription : 18/09/2012
    Age : 39
    Localisation : Colmar

    Le rôle du DJ sur un match

    Message  Julie qui pulse le Dim 02 Oct 2016, 19:37

    Conseils de Damien des Leroy à propos du rôle du DJ


    Dans un spectacle d’impro il y a bien sûr les comédiens qui assurent le show, il y a le MC qui pose le cadre et puis il y a le DJ qui lie l’ensemble et dynamise le spectacle.

    En plus de cela, il peut intervenir plus au cœur du spectacle, en introduisant des sons/musiques dans les impros, ou bien en proposant des musiques de coaching/fin d’impro directement en rapport avec le thème ou la catégorie. Quand le DJ est aussi improvisateur, il faut en profiter!

    Exemple: une impro se fini par “Jack, je vole!!”, et là tu balance “I believe I can flyyyyyyy”, la classe non?

    Le DJ n’est pas obligatoire, mais il dynamise le spectacle et permet de maintenir les joueurs dans l’énergie même en face d’un public peu réactif.

    10 choses à faire quand on est DJ

    Il faut connaître sa playlist sur le bout des doigts. Si à la fin d’une impro tu es en train de te dire « alors où est-ce que j’ai une musique péchue déjà ? celle-ci ? celle-là ? » ça ne va pas du tout.
    Une fois que tu connais ta playlist, il faut savoir s’organiser. Pour envoyer des musiques de coaching/fin d’impro standards, l’organisation reste simple. Par contre pour envoyer des sons, musiques d’ambiances, ou musique en lien avec le thème, il faut avoir classé ses musiques/sons par thèmes de manière à pouvoir les atteindre en quelques clics. On peut par exemple classer par univers (western, SF, horreur, moyen age, etc…)
    Ne pas se contenter des débuts de musiques ! Les musiques de fin d’impro qui mettent la pêche ne sont pas très faciles à trouver, en se limitant aux débuts de morceaux on réduit considérablement les possibilités. Il existe des outils comme MP3DirectCut ou Audacity, qui permettent de couper les musiques aux moments opportuns.
    Dans la continuité, il y a souvent 1 ou 2 secondes de blanc avant chaque morceau, pour les musique de fin d’impro il faut les couper aussi pour éviter le blanc entre le moment où l’on clique et le moment ou la musique arrive dans les tuyaux, et éviter ainsi le regard noir de Fabien du MC.
    Etre concentré. Rien n’est plus irritant pour les joueurs ou le MC que de se baisser sur la chute d’une impro et qu’aucun son ne sorte des amplis car le DJ est en train de refaire l’impro avec son pote aux lumières ou en train de draguer la spectatrice à côté de lui. Etre concentré apporte 2 choses : la rapidité nécessaire à des enchaînements fluides entre les impros, et le bon placement des sons/musique d’ambiance au cœur des impros.

    Ne pas préparer en avance ce qu’on va faire. On peut préparer l’ordre de sa playlist avant le spectacle lorsque l’on débute en DJ, en progressant dans le rôle on finira par choisir les musiques en fonction des impros.
    Les sons/musiques d’ambiance sont là pour servir l’impro, pas pour faire rire le DJ. Il est important de ne pas préparer les sons à lancer dans les impros, en se disant par exemple « J’ai trouvé un super bon son de tigre du bengale, ce soir je le balance ».
    Utiliser sa propre banque de sons. Il n’y a que comme ça que l’on saura quel son placer à quel moment.
    Ne pas paniquer en cas de problème technique, le DJ doit connaître un minimum le matériel pour être capable de réagir rapidement si par exemple le micro ne fonctionne pas
    Se coordonner avec le MC pour chaque spectacle. La meilleure playlist est celle qui est personnalisée au spectacle, et aux catégories (film muet, musicale, etc)

    A retenir
    Les mots clés sont : concentration, organisation, personnalisation.

    Ce qu’il faut pour une bonne playlist

    Des musiques de coaching: ne durent que 30sec en général, beaucoup de musiques font l’affaire car elle ne servent qu’à occuper le public pendant que les joueurs se coachent.
    Des musiques de fin d’impro: il faut des musiques dynamiques, qui donnent au public l’envie de taper dans leurs mains, et aux joueurs l’envie de remuer leur popotins (ce qu’on appelle l’animation de banc)
    Des musiques d’attente: lorsque le public s’installe ou pendant les pauses par exemple. Les musiques peuvent être en rapport avec le thème global du spectacle. Pour un spectacle assez neutre j’utilise fréquemment la bande son du Buddha Bar.

    Parmi ces musiques on doit trouver des musiques:

    Variées, pas forcément les chansons préférées du DJ, mais quelque chose qui plaira au plus grand nombre, et de différents styles.
    Typées: du Barry White si une scène est un peu hot, Careless Whisper pour du romantique, du Koto et Shamisen pour des scènes asiatiques, etc…
    De génériques télé: si on a une C’est pas sorcier par exemple, c’est bien d’avoir le générique!

    Si c’est votre première fois en tant que DJ, je vous conseille d’avoir au minimum 20 musiques de coaching et 20 fin d’impro. Pour retrouver laquelle est quoi, je vous conseille de mettre un petit code devant les noms des fichiers par exemple [C] pour les coachings et [FIN] pour les fin d’impro.

    A retenir
    Il est important de faire soi-même sa playlist pour une meilleure réactivité!


    _________________
    On ne dit pas "la maîtresse d'école", mais "l'institutrice prend l'avion".

      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin 2017, 02:05